Fondation GoodPlanet – Domaine de Longchamp

Rénovation et aménagement du Domaine

©Fondation GoodPlanet

Architecture

Confiée à l’architecte Chloé Bodart, associée à Isabelle Allegret, reconnue pour ses réalisations de lieux culturels généreux et atypiques comme la scène nationale Le Channel à Calais ou bien encore la « Cité de l’immigration à Paris», en collaboration avec Patrick Bouchain. Intervention pensée à minima, le projet reste sobre, humain et respectueux du site et de son château,

Les espaces ont été conçus en limitant l’impact environnemental et permettre l’accessibilité pour tous : la passerelle d’accès pour handicapés en bois support de végétalisation devient une promenade ludique, les sièges de la salle de cinéma ont été récupérés, le recours à des technologies simples a été privilégié.

chloe bodart « Plus que de l’architecture, c’est d’un processus humain qu’il s’agit. L’architecture, telle que je la conçois, c’est avant tout des rencontres et un dialogue permanent. Il est essentiel de partir de la relation humaine pour comprendre les besoins et les désirs qui vont constituer la philosophie du lieu. C’est un processus long, chargé d’histoires et de rebondissements. Avec les différents acteurs, nous réécrivons la nouvelle appropriation du bâtiment. » Chloé Bodart (architecte mandataire et maître d’œuvre).

A l’occasion des travaux de rénovation du domaine, la Fondation s’est engagée à réaliser le Bilan Carbone© du chantier et à mettre en place une démarche éco-responsable globale avec la norme ISO 14001.

Aménagements extérieurs et paysagisme

Notre approche : la nature à l’œuvre.

Ci-dessous des exemples de nos actions de préservation et de renforcement de la biodiversité :

  • Sur le site, l’utilisation de pesticides et de produits phytosanitaires est interdite : utilisation d’engrais bio et naturels exclusivement.
  • Différentes installations (ruches, maison à insectes, tas de bois et totems, nichoirs), et actions (compostage, fauchage, gestion différenciée…) sont mis en place pour préserver et enrichir la biodiversité de la flore et de la faune présente (taille en transparence pour faire pénétrer la lumière jusqu’au sous-bois)
  • Mise en défend des milieux pour une meilleure protection : dispositif de lisière, de clairière, de prairie des milieux humides et des milieux secs
  • Des plantations de renforcement des zones sensibles sont menées tout au long de l’année

Par ailleurs, le domaine favorise l’utilisation des matériaux naturels déjà existants. Les arbres coupés, lorsqu’ils sont malades, sont transformés en copeaux ou en andins pour en faire des abris naturels pour la faune (mulot, batraciens etc.).

NicoPréserver et magnifier, c’est tout l’art du jardinier. Le lieu se démarque par une grande variété d’espèces. Cela s’explique par l’histoire du site qui a vu se succéder différentes périodes de plantation. L’artiste-jardinier accompagne les dynamiques naturelles et les renforce par des plantations pour diversifier les lisières, les sous-bois et les berges. Les ifs et les buis patrimoniaux sont taillés comme des sculptures pour mettre en valeurs leurs ports et leurs architectures ».  Nicolas Bonnenfant (coloco paysagisme).

Le suivi est assuré en lien étroit avec la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie (DRIEE) et la Direction des Espaces Verts de la Mairie et les paysagistes du site coloco. Le chantier de remise en œuvre sera complété par une stratégie de reboisement.

PARTAGER SUR