L’Homme et la Nature

Actions de terrain

Ce projet a pour objectif la restauration d’anciens bassins aquacoles

Timefortheplanet_Logo-72x90Localisation : Indonésie – Sud Sulawesi  –  Ile de Tanakéké, nouveau village de Balang Datu et ses 6 sous-villages.
Durée du projet > 3 ans
Date de démarrage > décembre 2013
Date de clôture prévue > novembre 2016
Bénéficiaires > les 1716 habitants du village de Balang Datu et les 3300 habitants de l’île de Tanakéké ainsi que la communauté scientifique.

Contexte

Suite au boom de l’aquaculture dans les années 90, l’Ile de Tanakeke a perdu plus de 70% de ses mangroves, passant ainsi de 1770 ha à 500 ha. Cette destruction a considérablement réduit la biodiversité locale. Aujourd’hui, suite à la crise de la filière, 80% des bassins d’élevage sont abandonnés, menaçant ainsi les activités locales de subsistance. En effet, les 3300 habitants de l’île ont des activités qui dépendent de la mer (principalement la culture d’algue, la pêche…) et donc du bon état écologique des écosystèmes. La mangrove constitue également l’une des principales sources de bois énergie ce qui génère des coupes non durables. Pour les restaurer,  un premier grand programme « RCL » de 5 ans initié en 2010 sur 64 localités du Sud de Sulawesi a permis de restaurer 400 ha de mangroves. Mais toutes les localités n’ont pas bénéficié de ce projet.

La mise en place d’un projet de restauration de mangrove dans les zones de l’île qui n’ont pas bénéficié des ressources du programme RCL, permettra donc de régénérer un écosystème dont les populations locales sont fortement dépendantes. Les accompagner dans leur autonomisation en termes de compréhension du fonctionnement de leur milieu et dans sa gestion durable est donc un enjeu majeur.

Le projet vise les communautés du nouveau village de Balang Datu et ses 6 sous-villages représentant 1716 habitants (410 foyers). L’objectif est de convertir 100 hectares d’étangs abandonnés en mangrove et ainsi de restaurer un équilibre écologique bénéfique au maintien des herbiers adjacents (2 sites potentiels) et à la génération de ressources naturelles. Il a également pour objectif de sensibiliser les communautés locales, enfants et adultes, et les institutionnels pour aboutir à un règlement local reconnu qui permettra d’assurer une gestion durable des ressources naturelles. Enfin, un programme scientifique permettra d’approfondir les connaissances des milieux concernés (herbiers marins et mangroves) dont notamment les capacités de stockage de carbone par ces écosystèmes.

Le projet

Dans ce cadre, le projet se propose de restaurer et préserver les écosystèmes dégradés de l’île de Tanakéké (mangroves et herbiers) par une approche participative de la communauté.

Restauration écologique des mangroves : améliorer l’écosystème de mangrove par sa réhabilitation via la communauté locale ; sensibiliser les communautés à l’intérêt de la réhabilitation et de la conservation des mangroves ; comprendre les dynamiques du stockage de carbone dans cet écosystème et dans le temps.

Évaluation et suivi des herbiers marins : améliorer l’état de connaissance et l’esprit critique des communautés sur cet écosystème en les impliquant dans le suivi et la gestion des herbiers marins.

Gestion des mangroves et herbiers marins : améliorer les capacités de gestion des ressources naturelles et faciliter le dialogue social pour formuler un règlement local de gestion durable et participative des ressources naturelles.

Sensibilisation et éducation dans les écoles : améliorer les connaissances des élèves d’écoles élémentaires et de collèges sur les milieux naturels à travers un outil pédagogique adapté.

Partenaires opérationnels

Yayasan Hutan Biru/ Blue Forests (YHB) est une ONG indonésienne créée en 2011 de l’autonomisation du bureau indonésien de l’ONG Mangrove Action Project (structure américaine, spécialisée dans la gestion durable et la restauration des zones côtières et mondialement reconnue). Actuellement, Blue Forests participe au projet Restoring Coastal Livelihood (RCL) soutenu par OXFAM GB et des fonds canadiens CIDA. L’ONG a aussi conseillé le Ministère de la Forêt pour la mise en place d’une Stratégie Mangrove Nationale en 2012-2013 et son adaptation dans la province Sud Sulawesi.

Diaporama
PARTAGER SUR

AVEC LE
SOUTIEN DE

OMEGA

La marque OMEGA est réputée mondialement pour la qualité et la performance de ses montres, ainsi que son engagement pour la conservation des océans. C’est pourquoi elle a choisi de s’engager auprès de la Fondation GoodPlanet, afin de soutenir ses missions de manière globale mais aussi plus précisément dans le cadre de son programme Océan.

> Lien partenaire