L’Homme et la Nature

Le Film

On ne voit plus le monde sauvage, on le rêve. Cette fascination d’ailleurs est vieille comme le monde, on la trouve peinte sur les murs de la grotte Chauvet. Mais aujourd’hui, ce rêve disparaît avec la fumée des usines.

Le Livre de la jungle

La vie est apparue sur Terre il y a 4 milliards d’années. Rares sont dernières traces encore visibles de cette vie primitive. Mais on trouve certaines encore au cœur de la forêt amazonienne. Elle commence par ces lichens qui ont produit le sol de la Terre. Ou encore le rôle de ces étonnants fungi, la course des racines, la naissance des plantes puis bientôt des arbres et de la forêt. La vie sur terre est née de ces plantes, de ces champignons. Et la vie a fait naître alors le… climat. Puis il y eu un temps des pionniers de la vie animal. Des reptiles, des oiseaux et des mammifères. Le temps des sociétés d’insectes, le temps des singes, des outils et de la culture. Le livre de la jungle d’Amazonie contient toutes ces pages du vivant. Chaque espèce vit aux côtés des autres.

L’homme

Quand l’homme apparaît, rien n’est plus pareil. C’est un animal curieux de tout, capable de représenter le monde et de le peindre sur les murs des grottes. L’homme se révèle surtout mystique. Sa conscience de la vie, de la mort lui pèse lourd. Ce mysticisme le conduira à pratiquer le sacrifice de la vie.

La civilisation humaine va pourtant devoir son essor à tous les autres vivants : plantes et animaux domestiqués propulsent l’humanité très loin, jusqu’à changer le visage de la Terre.

De la fin du sauvage…

7 milliards d’humains et leurs animaux domestiques ont repoussé les frontières du monde sauvage. Il ne reste que des poches isolées, des « réserves » où l’on sauve les derniers grands animaux sauvages. Cette nature exerce une fascination bizarre sur l’homme, capable de les protéger comme de les massacrer. Mais entre perte des habitats et braconnage, la faune sauvage est au bord de l’extinction. On spécule presque sur sa rareté.

A la fin de l’homme

Emporté par son incroyable progrès technologique, boosté par la finance, l’homme tourne le dos à la vie qui l’a fait naitre au point de se fragiliser: pesticide, OGM, dérive du climat…On parle désormais d’une possible sixième extinction des espèces sur la planète.

Plaidoyer pour le respect

La prochaine révolution ne sera pas technique, ni politique. Peut être juste sera t-elle celle du respect, de l’éthique et de l’amour de l’autre vivant. Alors nous saurons nous souvenir que le sauvage n’était pas opposé à notre civilisation. Sauvage désignait juste celui qui habite la forêt. Renouer avec le respect de la vie sauvage pourrait au final nous rendre plus humain encore.

PARTAGER SUR

AVEC LE
SOUTIEN DE

OMEGA

La marque OMEGA est réputée mondialement pour la qualité et la performance de ses montres, ainsi que son engagement pour la conservation des océans. C’est pourquoi elle a choisi de s’engager auprès de la Fondation GoodPlanet, afin de soutenir ses missions de manière globale mais aussi plus précisément dans le cadre de son programme Océan.

> Lien partenaire